Rouge et blanc

nfn ;Í]b

En entrant dans la pièce, on pourrait croire qu'elle vient de naître, langée de carrelage blanc immaculé, vêtue de murs blancs (une dernière couche de peinture sera nécessaire cependant), les carreaux de ses fenêtres lavés à grande eau, dans son odeur de propre. Et pourtant, en y regardant de plus près, elle conserve la trace de son ancienne vie, paillettes de gulal rouge. Rouge sacré dont on saupoudre les statues des divinités lors des prières ; rouge de la puissance, shatki ; rouge des occasions de bon augure. Rouge enfin le symbole qui, surplombant la porte, garde le souvenir des dévotions passées.

Déjà vu

 

Aujourd'hui, sentiment de déjà vécu

 

___________________________________

Tribal

Mais cette seconde vie mérite bien un nouvel habillage. En effet, que faire de ces murs blancs ? Pourquoi ne pas intégrer au décor de ce petit lieu privé les décors traditionnels qu'on trouve partout maintenant dans l'Orissa, sur les murs des villes, des maisons, sur les tableaux à l'encre sur soie ? Ces décors de vie, quotidienne et spirituelle ? 

P1010446

L'art saura m'a attiré l'oeil dès ma première visite, il y a un an. Projetant de m'en inspirer ici, j'ai voulu en savoir davantage sur cette tribu autochtone et très ancienne.

Les Sauras sont une des tribus les plus anciennes d'Inde. Physiquement, ils sont proches de la plupart des autres tribus pré-dravidiennes du centre et du sud de l'Inde. Ils ont conservé leur langue, leurs coutumes, leur organisation sociale et leur habitat traditionnel et pour beaucoup vivent dans des villages reculés, dans des zones difficiles d'accès, de l'agriculture (dont l'agriculture en terrasses sur le flanc des montagnes) et de la chasse et de la pèche.

Les peintures saura, principalement murales (ornant à l'origine les murs intérieurs et extérieurs des maisons), sont basées sur des thèmes religieux et cérémoniaux, reflétant leur style de vie, et les symboles utilisés, ainsi que la répartition des différents éléments, sont porteurs de sens : les peintures semblent nous raconter des histoires, des événements (rattachés à la religion, donc également mystiques, à la limite de la magie) et réussissent à traduire la vie et le mouvement malgré ou grâce aux représentations très stylisées des humains comme des animaux et de éléments. On y retrouve des cérémonies religieuses liées à de grands événements : naissance, mort, récoltes etc., et la présence de la danse et de la musique semble quasi systématique. 

Personnellement, elles me mettent littéralement en joie !

Depuis quelques années, l'art saura revit et s'exprime sur d'autres supports, telles les peintures sur soie, dont cet l'exemplaire qui m'a fait un clin d'oeil l'autre soir au marché artisanal et qui devrait être encadré dans les jours qui viennent.

L'idée me trottait dans la tête depuis quelques temps : comment utiliser ces thèmes, ces motifs, pour faire vivre les murs neufs de la maison (bureau comme studio sur la terrasse) ? Comment, surtout, être certaine de ne pas me planter ? Voici donc trois essais de mise en contexte via ce bon vieux photoshop, à la manière des murs que j'habillais il fut un temps en France.

Toute remarque ou suggestion est bienvenue.

fenêtre copieA

mur niche étagère copieB

Niche copieC